Le numéro 75 des Cahiers Méduliens vient de paraître!

du Moyen-Age à la Seconde Guerre mondiale, de nouvelles pages de l’histoire du Médoc à découvrir

Le chapiteau la pesée des âmes de l’église de Sant-Vivien-de-Médoc (Gironde). Expression figurative d’une thématique qui traverse l’espace et le temps.

Pierre Boule nous invite à poser le regard sur le chapiteau roman de la pesée des âmes qui se trouve dans le choeur de l’église de saint-Vivien en Médoc. Il propose un décryptage de l’iconographie, mais également une approche philosophique, qui nous entraînent des églises romanes à l’Egypte ancienne.

La « citadelle » de la Pointe de Grave. une vision stratégique de défense à la hauteur des ambitions d’un empereur.

Marc Mauvais restitue les dispositifs défensifs de l’embouchure de l’estuaire mis en place par Napoléon 1er. Il a notamment réalisé des reconstitutions spectaculaires de la « citadelle » de la Pointe de Grave avec sa Tour modèle n°1, dont quelques vestiges demeurent toujours ensevelis sous les dunes.

Jakob Fleck. Souvenirs d’un jeune soldat allemand dans le Médoc, 1940-1942.

Catherine di Costanzo est partie sur les traces de Jakob Fleck, soldat allemand de 20 ans, arrivé à l’été 1940 en Médoc. C’est à partir d’une lettre écrite 50 ans plus tard que la recherche commence, afin de contextualiser ces souvenirs et de de les confronter à d’autres témoignages.

Saint-Germain d’Arsac : une église paroissiale du Haut-Médoc (VIIe-XIXe siècle).

Jean-Pierre Méric poursuit son étude entamée dans le précédent numéro. Il aborde ici l’entretien que nécessitent les églises paroissiales au cours des siècles et retrace notamment l’histoire de la reconstitution de l’église d’Arsac au XIXe siècle. Tous les protagonistes de l’époque reprennent vie sous sa plume: l’archevêque, le curé, le maire, l’architecte, l’entrepreneur et les paroissiens, du plus modeste au seigneur local.

Note sur le retable « caché » de Saint-Germain d’Arsac.

Jean-Pierre Méric met en lumière un retable conservé dans la sacristie et tente d’en démêler l’histoire complexe: il mène une enquête scrupuleuse qui attire notre attention sur cette oeuvre oubliée.

Le décor héraldique de la clef de la Tour de l’Honneur de Lesparre.

Julie Cremona s’intéresse aux armoiries sculptées sur la clé de voûte de la célèbre Tour de l’Honneur de Lesparre. On se replonge dans l’histoire de la seigneurie au Moyen-Age, tout en mesurant l’importance de cet héritage en Médoc.

Pour se procurer un exemplaire:

Par abonnement

Dans les maisons de la presse ou librairies du Médoc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s