En attendant 2022…

Vous l’attendez certainement avec impatience mais le prochain numéro des Cahiers Méduliens ne paraîtra qu’en janvier 2022… Il n’en sera que plus beau, avec une nouvelle maquette ! Pour patienter, voici d’ores-et-déjà le sommaire du n°76 :

Clin d’œil

La nouvelle maquette des Cahiers Méduliens

Articles

Claire Steimer : Le Bois-Carré, site et collections archéologiques : état des lieux.

Michel Aka : Itinéraire outre-Atlantique d’une famille Bordelaise aux XVIIIe et XIXe siècles : les Bedout.

Yves Raymond : Les vins blancs du Médoc : historique, perspectives et enjeux pour demain.

François Jouison : Le Talais, premier bateau-phare français.

Petite chronique

Hector Mossant : Jean Arthur Delignac

Bonnes pages… à lire ou à relire

Jean Cabanot, Saint-Pierre de Vertheuil : article paru en 1990 dans le Congrès archéologique de France, Bordelais et Bazadais, 145e session, 1987, Société Française d’Archéologie.

Et en complément

Claire Steimer (en collaboration avec Rémi Jarris et Chris Chiama) : La restauration du portail sud de l’église de Vertheuil.

Histoires d’archives

Une facture du Château Haut-Goua à Vertheuil.

Parutions

Rendez-vous en janvier pour découvrir ce nouveau numéro !

Passez de belles fêtes de fin d’année !

[LIVRE] Les vertus, les moeurs et les manières. Les comtes de Ségur-Cabanac et Bordeaux (1655-1888)

de Jean-Pierre Méric

Prix 34 €. Presses Universitaires de Bordeaux

Souvent victime de confusion grossières avec les Ségur de Francs, et de l’extinction de sa lignée en Gironde au milieu du XIXe siècle, la maison de Ségur-Cabanac a pourtant plus d’un mérite à faire valoir à l’attention des historiens du Bordelais. enracinée au XVIe siècle dans la seigneurie de Cabanac (située au sud de Bordeaux), cette branche cadette de la foisonnante famille de Ségur gère aussi bien ses destinées matrimoniales que ses carrières militaires ainsi qu’un imposant patrimoine foncier. De 1704 à 1771, trois générations de comtes occupent la charge de lieutenant de maire de Bordeaux, en passe de devenir la seconde ville du royaume. D’où vient que, malgré une tentation parisienne de quelques années au milieu du XVIIIe siècle, leur présence à la cour se borne à leurs quartiers de commandement chez les Gendarmes de la Garde du roi ? Le choix de la « douceur de vivre » sur les rives de la rivière aux vignobles, sans doute.

Assemblée générale : 11 décembre 2021

L’assemblée générale annuelle se déroulera le samedi 11 décembre 2021 à partir de 10h à Pauillac.

Programme :

-10 h : AG

-12h30 : déjeuner au café Lavinal (sur réservation)

-14h30 : visite des chais du château Lynch Bages (sur réservation)

Contact : Michel Aka : secretaire.sahmedoc@gmail.com

7 octobre : Le Café Estuarien présente « l’île Pâté, son fort, son rôle »

Photo Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel, Adrienne Barroche, 2014

Le Café Estuarien reprend ses séances du premier jeudi de chaque mois à Saint-Julien-Beychevelle (18h). Le 7 octobre c’est « le fort Pâté  » qui sera à l’honneur avec Jacques Bunel, son propriétaire, et Claire Steimer.

Rendez-vous à la salle des fêtes de Saint-Julien-Beychevelle. Dans le respect des règles sanitaires.

La SAHM présente à la fête de l’environnement et de la forêt à Carcans-Maubuisson

Le samedi 18 et le dimanche 19 septembre, Hector Mossant représentera la SAHM à l’occasion de la fête de l’environnement et de la forêt, au musée Jean Gasnier à Maubuisson.

De 9h à 16h30, il y tiendra un stand avec notre revue et nos publications.

Programme complet sur le site de la commune de Carcans.

[PARUTION] « Où est passée l’humanité ? »

Lettres et carnets de guerre (1914-1919) de Jean-Gaston Lalumière. Une édition établie et présentée par Marie-Claire et Guy Latry. Presse Universitaire de Bordeaux, collection « Mémoires vives ».

C’est le cri d’un soldat devant l’horreur vécue de la guerre de 14, Jean-Gaston Lalumière, benjamin d’une famille de vignerons et maraîchers d’Eysines, est âgé de vingt ans au moment de la déclaration de guerre. Grâce à ses lettres, nous avons un témoignage à chaud sur les batailles de la Somme, du Chemin des Dames, l’offensive allemande de l’été 1918 puis l’occupation de la Rhénanie-Palatinat en 1918-19. Mais nous sommes informés aussi de la vie de la communauté villageoise dont la pensée ne le quitte pas et qu’il contribue à reconstituer virtuellement par son abondante correspondance envoyée et reçue. A côté de ces lettres, principalement adressées à ses parents et à son frère, Pierre Maurice, lui aussi au front, on trouvera ici le texte de trois carnets qu’il a tenus à compter de 1917 et qui nous font mieux comprendre l’évolution du point de vue sur la guerre d’un simple soldat du 23e Régiment d’infanterie Coloniale.

Format : 16×24. 682 pages. 30€

4-5 septembre 2021 : Congrès de la FHSO à Pauillac

La Société archéologique et historique du Médoc, avec le soutien de la Ville de Pauillac, accueille le 73e congrès de la Fédération historique du Sud-Ouest sur le thème du Sud-Ouest aquitain, la mer et l’outre-mer.

Des conférences accessibles à tous, sur inscription à : sahmedoc33@gmail.com.

Attention ! Pass sanitaire (certificat de vaccination ou test PCR ou antigénique) exigé !

Programme :

Les rendez-vous de l’été

Quelques dates à noter dans votre agenda :

  • La Fête du livre, de l’artisanat et des voitures anciennes à la Tour de l’Honneur de LESPARRE, les 10 et 11 juillet : notre ami Hector Mossant y tiendra un stand avec nos publications.
  • La Journée des auteurs, à VENDAYS-MONTALIVET, le 27 juillet : Hector Mossant sera à nouveau présent pour représenter la SAHM.
  • La Fête à Léo, le 31 juillet à ARSAC : organisée par les Amis de Léo Drouyn, et notamment Christian Lambert, cette journée propose conférence, visites et conférences au château et à l’église d’Arsac. Avec la participation de Jean-Pierre Méric. Pour plus de précisions, voir le programme.

A noter également que notre revue est désormais disponible dans deux nouveaux points de vente :

  • à Margaux, à la librairie Fox Trois, 10 avenue de la gare
  • à Lesparre, à la librairie La Boîte à livres, 26 cours Georges Mandel

Et à venir à la rentrée…

Le 73e congrès de la Fédération historique du Sud-Ouest, 4-5 septembre à Pauillac.

Conférences sur le thème : Le Sud-Ouest aquitain, la mer et l’outre-mer.

Entrée libre, sur réservation à l’adresse : sahmedoc33@gmail.com

Programme détaillé :

Le numéro 75 des Cahiers Méduliens vient de paraître!

du Moyen-Age à la Seconde Guerre mondiale, de nouvelles pages de l’histoire du Médoc à découvrir

Le chapiteau la pesée des âmes de l’église de Sant-Vivien-de-Médoc (Gironde). Expression figurative d’une thématique qui traverse l’espace et le temps.

Pierre Boule nous invite à poser le regard sur le chapiteau roman de la pesée des âmes qui se trouve dans le choeur de l’église de saint-Vivien en Médoc. Il propose un décryptage de l’iconographie, mais également une approche philosophique, qui nous entraînent des églises romanes à l’Egypte ancienne.

La « citadelle » de la Pointe de Grave. une vision stratégique de défense à la hauteur des ambitions d’un empereur.

Marc Mauvais restitue les dispositifs défensifs de l’embouchure de l’estuaire mis en place par Napoléon 1er. Il a notamment réalisé des reconstitutions spectaculaires de la « citadelle » de la Pointe de Grave avec sa Tour modèle n°1, dont quelques vestiges demeurent toujours ensevelis sous les dunes.

Jakob Fleck. Souvenirs d’un jeune soldat allemand dans le Médoc, 1940-1942.

Catherine di Costanzo est partie sur les traces de Jakob Fleck, soldat allemand de 20 ans, arrivé à l’été 1940 en Médoc. C’est à partir d’une lettre écrite 50 ans plus tard que la recherche commence, afin de contextualiser ces souvenirs et de de les confronter à d’autres témoignages.

Saint-Germain d’Arsac : une église paroissiale du Haut-Médoc (VIIe-XIXe siècle).

Jean-Pierre Méric poursuit son étude entamée dans le précédent numéro. Il aborde ici l’entretien que nécessitent les églises paroissiales au cours des siècles et retrace notamment l’histoire de la reconstitution de l’église d’Arsac au XIXe siècle. Tous les protagonistes de l’époque reprennent vie sous sa plume: l’archevêque, le curé, le maire, l’architecte, l’entrepreneur et les paroissiens, du plus modeste au seigneur local.

Note sur le retable « caché » de Saint-Germain d’Arsac.

Jean-Pierre Méric met en lumière un retable conservé dans la sacristie et tente d’en démêler l’histoire complexe: il mène une enquête scrupuleuse qui attire notre attention sur cette oeuvre oubliée.

Le décor héraldique de la clef de la Tour de l’Honneur de Lesparre.

Julie Cremona s’intéresse aux armoiries sculptées sur la clé de voûte de la célèbre Tour de l’Honneur de Lesparre. On se replonge dans l’histoire de la seigneurie au Moyen-Age, tout en mesurant l’importance de cet héritage en Médoc.

Pour se procurer un exemplaire:

Par abonnement

Dans les maisons de la presse ou librairies du Médoc

Congrès national des sociétés historiques et scientifiques du 4 au 7 mai 2021

En attendant de pouvoir se retrouver, notamment pour notre Assemblée générale, nous vous invitons à consulter le programme très riche proposé dans le cadre du 145e congrès des société historiques et scientifiques sur le thème « Collecter, collectionner, conserver ».

Programme et renseignements : http://cths.fr/co/congres.php

L’accès au congrès proposé en « distanciel » est réservé aux participants inscrits. Inscription gratuite sur le site internet ci-dessus mentionné.

Vœux et parution du n°74 des Cahiers Méduliens

Le conseil d’administration de la Société archéologique et historique du Médoc vous adresse ses meilleurs vœux pour l’année 2021 : qu’elle soit riche en recherches, en découvertes et en moments de partage !

En attendant de pouvoir se retrouver lors de rencontres conviviales, quoi de mieux pour bien débuter cette année que de découvrir le dernier numéro de votre revue préférée! Second opus de 2020, il clôt une année bien particulière qui a vu également, malgré la crise sanitaire, la publication d’une Petite Monographie proposant des témoignages sur les prisonniers de guerre allemands en Médoc après la Seconde Guerre mondiale.

Au sommaire du numéro 74 :

« L’urne cinéraire du premier Âge du Fer de Lesparre-Médoc : réinterprétation d’une découverte ancienne ».

Yoann Ceinturet propose la relecture d’une découverte archéologique : quand une urne cinéraire du Premier Âge du Fer s’avère être un « cuvier à lessive ». L’auteur en profite pour restituer toutes les étapes d’une pratique disparue : faire la lessive avant la machine à laver !

« Saint-Germain d’Arsac : une église paroissiale du Haut-Médoc (VIIe-XIXe siècles). Première partie ».

Jean-Pierre Méric s’intéresse à l’église de Saint-Germain d’Arsac, et nous emmène sur les traces de son patron saint Germain d’Auxerre et de sa dévotion en Médoc et en Gironde, avant de se pencher sur l’édifice et sa construction. Il y a tant à dire ! L’histoire se poursuivra dans le prochain numéro !

« Les seigneurs d’Arsac (XIIe-XVIIIe siècles, essai de chronologie) ».

Jean-Pierre Méric offre par la même occasion un essai de chronologie des seigneurs d’Arsac, nous conduisant dans les méandres de la généalogie. On y rencontre les seigneurs primitifs d’Arsac au Moyen Âge puis plus tard les Darrérac et les Ségur-Cabanac.

« 1945-2020 : il y a 75 ans, le Médoc était libéré ».

Christophe Rambert rappelle la libération tardive du Médoc en 1945 et évoque la brigade Carnot et cette « guerre des poches » jusqu’à la venue du général de Gaulle le 22 avril à Grayan. Cet article propose une synthèse éclairante de cette période et un très bon complément pour mieux comprendre les témoignages recueillis dans la Petite Monographie récemment publiée.

« Toponymie de la paroisse de Gaillan-en-Médoc ».

La rubrique des Bonnes Pages permet de (re)découvrir des recherches menées sur le Médoc. Le travail de Bénédicte Boyrie-Fénié sur la commune de Gaillan avait été publié en 1984 dans la revue annuelle Garona, Cahiers du CECAES (Centre d’Etudes des cultures d’Aquitaine et de l’Europe du Sud). Présenté ici par Jean-Pierre Méric, le texte propose une analyse des toponymes qui donne des clés de compréhension de l’occupation du sol dans ce secteur.

« La mairie du Pian-Médoc ».

Dans une Petite Chronique, Annick Mora restitue l’histoire de la mairie et des écoles du Pian-Médoc au cours du XIXe siècle.

Où se procurer ce numéro ?

Par abonnement ou dans les points de vente habituels.