« L’autre Front », les femmes de Gironde au temps de la Grande Guerre. Exposition dans les murs de l’Abbaye de Vertheuil jusqu’au 2 septembre

ça peut vous intéresser

La Première Guerre mondiale agit comme un révélateur dans un pays en guerre où la population masculine est largement mobilisée au combat : la France découvre ses femmes. Ces femmes ont fait face à l’absence et à de nouvelles responsabilités. À la campagne, elles doivent assumer les travaux des champs. À la ville, elles investissent des emplois dans les usines d’armement, de métallurgie, ainsi que dans les transports. Elles jouent également un rôle essentiel au sein du noyau familial désormais éclaté et doivent subvenir, parfois seules, aux besoins de la famille, malgré les rationnements et les pénuries.

 

affiche-lautre-front

 

Exposition dans les murs de l’Abbaye de Vertheuil :
« L’autre Front » organisé par les archives départementales.
les femmes de Gironde au temps de la Grande Guerre.


DATE

du samedi 30 juin au dimanche 02 septembre

LIEU

Abbaye de Vertheuil , 33180 VERTHEUIL

PLUS D’INFORMATIONS

http://www.vertheuil-medoc.com/

Tél. : +33 5 56 73 30 10

Entre marais et marées: habiter sur le littoral médocain de la Préhistoire au Moyen Age

Affiche-JNA-2018Dans le cadre des Journées nationales de l’archéologie

Conférence – espace de la Poulinière

Vendredi 15 juin de 18h00 à 19h30 – tous publics – entrée libre

« Entre marais et marées : habiter sur le littoral médocain de la Préhistoire au Moyen Âge »
par Florence Verdin, Chargée de recherches au CNRS, Laboratoire Ausonius – UMR 5607,
Maison de l’archéologie, Université de Bordeaux Montaigne

Retrouvez tout le programmehttp://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Nouvelle-Aquitaine/Actualites/Journees-nationales-de-l-archeologie-du-15-au-17-juin-2018

ça vient de paraître.Nouveau livre de Jean-Pierre Méric: Notre-Dame de Bonne Espérance. Une trappe en Médoc (1821-1830).

trappistes-couverture.jpg

Notre-Dame de Bonne Espérance. Une trappe en Médoc (1821-1830)

Qui se souvient aujourd’hui de la petite abbaye trappiste installée à Saint-Aubin-de-Médoc (Gironde) entre 1820 et 1830 ? Aussi mal connu que bien documenté, ce court épisode de l’histoire du diocèse de Bordeaux au XIXe siècle se situe pourtant au cœur des vicissitudes qui ont bousculé la renaissance de la vie cistercienne dans la France de la Restauration, ballottée entre l’observance de la Valsainte et celle de la réforme de Rancé. En 1826 et 1827, une suite de circonstances malencontreuses vient sceller l’éphémère et malheureux destin de ce monastère girondin.

D’où vient la petite communauté qui s’installe à Saint-Aubin ? Pourquoi le monastère est-il érigé en abbaye cinq ans à peine après sa fondation ? Qui sait aujourd’hui que Chateaubriand a évoqué le frère Jean-Baptiste, son premier et unique père-abbé, dans le Génie du christianisme ? Comment Alfred de Vigny connaissait-il également ce saint personnage ? En répondant à ces interrogations, cet ouvrage s’attache à retracer et à mettre en lumière l’histoire de cette communauté de trappistes médoquine.

Presses Universitaires de Bordeaux (collection Identités religieuses), 21 €, ISBN : 979-10-300-0253-9

En vente en librairie, ou sur le site des Presses Universitaires : http://www.pub-editions.fr

Programme des rencontres estuariennes 2018.

ça peut vous intéresser.

Résultat de recherche d'images pour "rencontres estuariennes 2018"

 

Nous vous invitons à télécharger le programme complet.
  • Alain Bergeon au couvent des Minimes, citadelle de Blaye. [en savoir plus]
  • Faly Sakho au moulin du Grand-Puy, Lansac [en savoir plus]
  • Dominique Ferrara au Parc de l’Estuaire, Saint-Georges-de-Didonne [en savoir plus]
  • Sébastien Husté au syndicat d’initiative, Bourg [en savoir plus]
  • “Poissons” par Vilma D. Carrizo, Anouk Chauvet et Yves Le Guellec, au pôle nature de Vitrezay, Saint-Sorlin-de-Cônac. [en savoir plus
  • “Reflets”, du Photo-club de l’estuaire, au cinéma Zoétrope, Blaye. [en savoir plus]
  • “Elle se renverse” de Denis Tricot, à la médiathèque Danièle Mitterrand, Saint-Ciers-sur-Gironde. [en savoir plus]
  • Isabelle Théret à la médiathèque, Pauillac jusqu’au 26 mai. [en savoir plus]
  • Caroline Secq, dans l’espace La Croix-Davids, Bourg [en savoir plus
  • Adrien Rozzati, à la chapelle du Fort-Médoc, Cussac – Fort-Médoc. [en savoir plus]
  • “Trois [illustrateurs] en un [lieu]” par Thierry Laval, Jean-Christophe Mazurie, Michel Vignau, dans la poudrière, citadelle de Blaye. [en savoir plus]
  • Gabares de Gironde, dans la galerie Seudre, au palais des congrès de Royan jusqu’au 28 mai. [en savoir plus]
  • James Girard, au château Robillard, Saint-André-de-Cubzac. [en savoir plus]

La causerie d’Hector

Vous avez raté le Café estuarien de vendredi dernier ? Vous pouvez vous rattraper le mercredi 23 mai à 18h à la “Salvathèque”, bibliothèque de Saint-Sauveur (33) où Hector Mossant témoignera du “pilotage de Bordeaux à Cordouan”.

Balades en Médoc Estuaire

Le Point info tourisme de Lamarque invite à la découverte du territoire : sorties pédestres commentées, promenades-croisières fluviales avec escales, balades en calèche en pleine nature ou escapades à vélo…
Pour plus d’information : 05 56 58 76 19 ou infotourisme@medoc-estuaire.fr
Information communiquée par Florence Raffin ; margaux-tourisme.com/

 

La biographie d’Edgard Pillet

ça peut vous intéresser

AFFICHETTE

Les Editions Libre Label de Bordeaux viennent de lancer une souscription pour ce récit de 200 pages.

 

Véronique AURIOL, auteur passionnée et passionnante, subjuguée par le destin de celui que rien ne prédestinait à une carrière internationale, se consacre aujourd’hui à la réhabilitation de la mémoire d’Edgard PILLET, cet artiste ce natif de Saint-Christoly Médoc injustement tombé dans l’oubli…

Un artiste complet, à la fois peintre, sculpteur, architecte, designer, écrivain mais surtout un créateur passionné… avec une vie bien remplie à explorer de nombreuses formes artistiques, à parcourir le monde, à côtoyer les grandes figures du monde de l’Art du XX° siècle et à faire oeuvre de pédagogie pour défendre l’abstraction si chère à son coeur… mais aussi une vie infiniment romanesque…

Edgard Pillet, un homme tout à fait passionnant et un bel artiste est remis en lumière dans ce récit de vie écrit par Véronique Auriol sous la forme d’une apostrophe intimiste et bienveillante à partir de rencontres de personnes qui ont partagé sa vie et de la nombreuse documentation mise à sa disposition par sa dernière compagne.

Cet ouvrage disponible en souscription. Parution prévue : Octobre 2018 au plus tard. Les Editions LIBRE LABEL propose de découvrir en exclusivité ce nouveau texte illustré (210 pages, au prix de 19 euros en souscription), d’ores et déjà disponible à la vente en ligne dans leur boutique ici, pour une parution prévue dans quelques semaines.